Améliorer la performance avec le fichier .htaccess

(511 mots)

Avant toute chose, je rappelle que le fichier .htaccess est un fichier très sensible.

Il s’agit du fichier de configuration de votre serveur. On y définit par exemple des réécritures d’URL, des droits d’accès ou encore des règles visant à améliorer le référencement. Mais on peut s’en servir pour améliorer significativement la performance de son site, notamment sous WordPress.

Compresser certains fichiers (HTML, CSS, Js)

En réduisant la taille de la page, vous réduisez le temps de chargement de la page ainsi que la bande passante. Une telle compression concernerait donc les fichiers texte car les images sont déjà compressées avec un autre algorithme. Donc pour se faire il suffit d’intégrer le code suivant :

<filesmatch ".(js|css|html|htm|php|xml)$"="">
SetOutputFilter DEFLATE

Ce code appliquera donc la compression aux fichiers js, css, html, htm, php et xml.

Attention : le mod_deflate doit être activé sur votre hébergement. Pour vérifier rapidement si tel est le cas, vous pouvez créer un tout petit fichier php que vous irez uploader sur votre serveur.

Par exemple, un fichier infos.php contenant juste le code suivant :

En vous rendant sur votre_URL/chemin_vers_votre_fichier/infos.php vous saurez si vous avez la configuration nécessaire.

Mise à jour

Un commentaire très avisé de Julio a rappelé à juste titre qu’il est préférable de bien effacer ce fichier de votre serveur après utilisation ou même encore mieux d’utiliser un nom moins reconnaissable par les hackers.

Supprimer les Etags

Les entity tags sont des identifiants attribués par le serveur à chaque ressource présente sur une page web. Si la ressource est modifiée ou changée, l’Etag change également.

Ces “empreintes” en quelque sorte entrent ainsi dans le mécanisme de validation du cache. C’est donc parfaitement inoffensif si vos ressources sont toutes sur le même serveur mais c’est tout de même peu souvent le cas. Donc vous pouvez ajouter ce code :

Header unset ETag
FileETag None

Contrôler le cache

Il est important d’éviter le chargement des mêmes éléments (statiques) à chaque requête du navigateur. Cela permet de limiter la consommation de bande passante et c’est possible grâce aux directives de cache :

# BEGIN Cache-Control Headers

<filesmatch ".(ico|jpe?g|png|gif|swf)$"="">
Header set Cache-Control "max-age=2592000, public"

<filesmatch ".(css)$"="">
Header set Cache-Control "max-age=604800, public"

<filesmatch ".(js)$"="">
Header set Cache-Control "max-age=216000, private"

<filesmatch ".(x?html?|php)$"="">
Header set Cache-Control "max-age=600, private, must-revalidate"

# END Cache-Control Headers

Disclaimer

Les codes donnés dans cet article ont vocation à être implémentés avec précaution. Ils ont tous été testés et ils marchent mais il faut faire attention. La manipulation du fichier .htaccess peut provoquer de sérieux plantages en cas d’erreur.

L’optimisation de votre performance ne peut pas se concentrer exclusivement sur le fichier .htaccess, il vous faudra jouer sur plusieurs tableaux. L’article n’est pas exhaustif, je vous recommande d’ailleurs le blog de Steve Souders qui est une référence en matière de performance.

http://stevesouders.com/

Les commentaires sont fermés.

Haut de page ▲